Prenez le pouvoir sur votre avenir.

Accédez enfin à l'autoconsommation

Boyan Slat est un jeune inventeur et entrepreneur hollandais qui s’est donné pour mission de dépolluer les océans du plastique et de notamment rayer de la carte le « 7ème continent », une immense île-plastique du Pacifique Nord.

5000 milliards, c’est le nombre de déchets plastiques qui traversent nos océans au gré des courants marins. Boyan Slat a pu entrevoir cette catastrophe écologique lors d’un voyage en Grèce en 2011. Là-bas, alors qu’il nage avec ses camarades, celui-ci remarque l’omniprésence des déchets plastiques et un manque absolu de vie sous-marine. Depuis ce moment, il dédie sa vie au grand nettoyage des océans et délivre son projet Ocean CleanUp sur une plateforme de financement participatif en 2012.

Pour décrire son projet, Boyan parle d’un entonnoir géant qui piégerait le plastique en mouvement, entrainé par les courants marins de l’océan Pacifique Nord. Ainsi il compte nettoyer 50% du vortex en 5 ans. L’engouement autour du projet est soudain, pas moins d’1,54 millions d’euros qui ont été récoltés grâce aux dons de plus de 38 000 personnes de 160 pays. C’est une belle avancée pour le jeune inventeur, mais pour espérer être présent sur toutes les mers du monde, il ne faudrait alors que la modique somme de… 280 millions d’euros. De plus certains scientifiques estiment que le projet est « utopique » voire « irréalisable » quant à sa faisabilité technique. La route sera donc longue pour Boyan, mais celui-ci n’a pas dit son dernier mot.

Aujourd’hui, la phase de lancement est proche. De nombreux soutiens financiers, technologiques et humains ont pu participer à l’accélération et la mise en œuvre du projet. Les années de recherches et d’innovation ont permis de déployer différents prototypes afin de tester leur efficacité en situation réelle. En apprenant de leurs échecs, les propriétés du piège filtrant s’affinent et se révisent. Le dernier prototype date du 20 Février 2018.

Autrefois barrage de 100km, on parle aujourd’hui d’une flotte de plusieurs systèmes s’articulant en fonction des courants marins maintenue par une ancre à 12 mètres de profondeur. Plus fiable et plus léger, Boyan reste optimiste quant à la réussite de son projet. Selon lui The Ocean CleanUp devrait entrer dans sa phase opérationnelle durant cette année 2018. Si les prévisions se confirment, Boyan tiendrait l’une des premières grandes solutions à notre crise environnementale de quoi donner espoir ! Pour rappel, il faudrait plus de 79000 ans pour que les plastiques disparaissent définitivement de nos chers océans.

Pour jeter un œil sur le projet Ocean CleanUp c’est ici : https://www.theoceancleanup.com/ (site en anglais.)

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou sur ESC pour fermer